Tout repose sur l’atlas, la première vertèbre cervicale

Presque tous les êtres humains présentent une rotation incorrecte de la première vertèbre cervicale. Du fait de cette rotation incorrecte, la moelle épinière, différents nerfs cervicaux et d’autres voies nerveuses peuvent être comprimés en permanence. 

Nous connaissons aujourd’hui l’importance de l’atlas pour notre santé et notre équilibre psychique. L’atlas est la porte par laquelle les nerfs cervicaux et les voies nerveuses les plus fines, les veines, la moelle épinière et le liquide cérébro-spinal se frayent un chemin hors du trou occipital. Une rotation incorrecte de l’atlas peut entraîner un rétrécissement, des troubles de la circulation sanguine et une réduction ou une déformation du flux d’informations entre la tête et le corps. L’équilibre de la santé peut être perturbé. En outre, cette rotation incorrecte peut entraîner des problèmes sur toute la colonne vertébrale. Cela peut avoir des répercussions sur les muscles, les yeux, les oreilles, les mâchoires, les nerfs, le système circulatoire, les organes de l’équilibre et les organes internes. La colonne vertébrale doit de plus compenser la mauvaise position de l’atlas jusqu’à l’articulation sacro-iliaque (ilio-sacrée). 

Comme chaque vertèbre est en relation avec des organes internes et des modèles émotionnels, ce type de distorsion de notre axe interne peut aussi déséquilibrer le psyché et l’esprit. Mais si l’atlas se trouve dans sa position naturelle, le corps peut trouver une nouvelle dimension de bien-être. Nous avons ainsi la chance, non seulement de marcher le dos droit, mais aussi de vivre «debout».